Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Tunnels - Commission spéciale : DéFI veut la transparence totale pour le passé et l’avenir et la publication de tous les rapports

Communiqué de Presse  29 janvier 2016



defivendredi, le chef de groupe DéFI au Parlement bruxellois Emmanuel De Bock a déposé avec ses collègues chefs de groupe PS-CDH-CD&V-SPA-OpenVLD une demande de commission spéciale demandant notamment de faire toute la lumière sur les manques structurels et financiers quant à l’entretien et la maintenance des infrastructures urbaines, en particulier des tunnels bruxellois.

Il importe d’avoir un débat sur la fermeture du tunnel Stéphanie et sur l'avenir des tunnels bruxellois afin de répondre aux nombreuses questions légitimes que posent la gestion de nos infrastructures depuis leur mise en service. De nombreux investissements publics ont été consentis par les pouvoirs publics et seront nécessaires à l’avenir pour garantir le maintien et le bon usage de nos infrastructures lourdes. Il est essentiel de mener cette enquête dans la plus grande transparence en disposant des rapports et informations pertinentes au-delà des 3 dernières années qu’implique le contrôle parlementaire classique, d’autant que le rapport d’audit pointe principalement les défauts de construction (béton pas assez épais et pas assez résistant) comme étant la cause principale des problèmes actuels.


La situation actuelle de la fermeture partielle et temporaire de certains tunnels bruxellois pour rénovation doit également nous inciter à réfléchir globalement sur la pertinence et la priorité des investissements en matière de mobilité à Bruxelles, parallèlement aux investissements réalisés par la SNCB qui doivent être accélérés, en particulier le RER.

DéFI qui était dans l’opposition entre 2004 et 2014, est sidéré d’apprendre que certains rapports auraient pu être cachés au Gouvernement bruxellois entre 2010 et 2013. DéFI veut une rupture totale dans la gestion publique et demande une publication systématique des rapports commandés par les autorités publiques. Pourquoi ce qui est possible à Montréal n’est pas possible à Bruxelles ? Sur le site internet de la Ville de Montréal (http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8957), on retrouve l'état des inspections des tunnels avec leurs indices de détérioration mais aussi les investissements faits et à venir. Rendre des comptes est essentiel. Que cela soit pour les tunnels, le RER, ou les centrales nucléaires, il faut de la transparence, et que l'administration rende des comptes aux politiques afin qu’ils rendent eux-mêmes des comptes aux citoyens.


manu2015












Emmanuel De Bock
0497/59.99.42.

Député DéFI - Chef de groupe

Parlement bruxellois